Quand l’Union Européenne brade le berceau de l’Europe

Un article du Figaro Economie en date du Vendredi 20 Juin 2014 démontre une nouvelle fois la schizophrénie des technocrates de Bruxelles. L’Union « européenne » est sans foi et impose ses lois à tous les états européens pour le profit de la finance internationale et de lobbys qui n’ont cure de l’intérêt des peuples européens.

Il y a les discours, repris en coeur par les politiciens de droite et de gauche français, qui présentent cette Union « européenne » comme protectrice, régulatrice, soucieuse d’élever les peuples européens à une panacée dont, seul le vilain canard qu’est le Front National entendrait douter.

dettepubliqueUEIl y a l’histoire de l’Europe, des grandes nations qui ont été les phares du monde pendant des siècles et qui aujourd’hui rayonnent malheureusement plus par leurs musées que par leurs résultats économiques,sociaux,sociétaux…Croissance en berne, dettes d’états abyssales (notamment chez les nouveaux entrants qu’avalent les ogres de Bruxelles) , taux de chômage inégalés et qui d’années en années sont toujours plus inquiétants, paupérisation des peuples des nations les plus riches, fractures sociales où les plus faibles partagent désormais leur fardeau avec les classes dites « moyennes », éducation en recul, immigration incontrôlée aux résultats incontrôlables, et même pour la première année depuis plusieurs décennie, une augmentation de la mortalité infantile dans le berceau de l’Europe, la Grèce !

  • La Grèce et l’histoire, voilà bien le sujet qui démontre que l’expérience UE n’est qu’une farce tragique qui emmène l’Europe à la mort.
    La Grèce au centre de l’Europe, berceau de la Démocratie sombre lentement mais sûrement sous le poids des crédits que l’Union « européenne » et le FMI lui concèdent pour rembourser les crédits des banquiers qui ont organisé l’insolvabilité du pays. La Grèce, berceau de l’Europe moderne, que l’Union « européenne » a mis en coupes réglées, s’attaquant bien entendu d’abord à son peuple, car un peuple esclave est un peuple que l’on peut saigner pour le profit de cette bête immonde qui se vante à tout va d’être progressiste et humaniste. La Grèce qui enfin va satisfaire les appétits de la finance internationale choyée par les grands maîtres du marché européen, Sarkozy, Hollande, Merkel en tête !

  • Car voilà l’Union « européenne » a décidé de vendre les bijoux de familles.
    Bien sûr, de Démocratie il n’y a pas, et de débats avec ceux qui sont le sang de l’Europe, les citoyens européens, non plus. Les technocrates de Bruxelles veulent du cash, toujours plus de cash, et vite ! Aucune stratégie pour l’avenir de l’Europe, mais des calculs à court terme pour asservir un peu plus le continent. La valeur symbolique de la Grèce en sus !

  • L’Union « européenne » impose à un gouvernement grec fantoche, mis en place par une troïka européenne vorace, de vendre les principales entreprises grecques. « Les rendre au privé » disent-ils, les vendre aux chinois et fonds souverains des dictatures islamiques pétrolières en réalité. Voilà donc les complexes touristiques, ou les leaders énergétiques passer de la souveraineté nationale grecque aux intérêts financiers extra-européens. Mais comme cela ne suffit pas, comme brader le patrimoine national n’est pas suffisant, c’est le port du Pirée (l’un des principaux port d’Europe, et principale voie d’entrée maritime pour l’Asie en Europe) que l’on cède aux chinois. « La Grèce peut devenir la porte d’accès de la Chine en Europe et le point de départ d’un couloir du commerce vers l’Europe« , a affirmé le Premier ministre grec Antonis Samaras aux ordres de l’UE. Belle affaire pour ce pays conquérant qui se gave et se réjouit d’avance de pouvoir faire entrer en Europe, tout à fait légalement, puisque propriétaire des lieux, sa production destructrice d’emplois sur notre continent tout entier. Un premier pas, puisque Le Figaro confirme cette semaine que c’est maintenant les aéroports d’Athènes et de Crète qui vont battre pavillon chinois…

artFIGECO_140620

Cette réalité fait quelques lignes dans nos journaux, quand les leaders UMPS s’étalent sur les vertus de l’Union « européenne » à travers tous les médias de France et de Navarre.

  • « Cachez cette vérité que je ne saurais voir…« 
    Maintenant, quand les nervis de la bien-pensance vous dirons que l’Union « européenne » c’est la protection de l’Europe contre les importations chinoises, vous saurez qu’ils ont eux-mêmes ouvert les portes du continent et bradé la clé à nos voisins asiatiques.
    Quand vous entendrez de cette clique affairiste, menteuse, et dangereuse que l’Union « européenne » c’est l’avenir des pays européens et la paix des peuples, vous vous rappellerez qu’ils ont asservi les grecs en leur coupant les vivres (vendant leurs principales sources de revenus, les grands complexes touristiques), en les soumettant énergétiquement (puisqu’ils ont perdu leur souveraineté sur les grandes entreprises (ex)publiques du secteur énergétique, eau, électricité), en les rendant moralement coupables de servir les intérêts chinois au dépend de l’Europe toute entière !

 

Il faut que cesse cette mascarade mortifère.
L’Union « européenne » c’est la mort de l’Europe !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *