AREVA : un plan social massif conséquence d’une inaction dangereuse

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

C’est un nouveau plan social massif qui se profile, chez Areva cette fois, par la suppression en France de 3000 à 4000 emplois. Le géant français du nucléaire et ses salariés paient l’absence totale de stratégie industrielle au plus haut niveau de l’Etat, et depuis des années.

L’avenir de la filière nucléaire française reste globalement incertain, les investissements largement gelés, et l’idée d’une alliance industrielle avec EDF, qu’on peut défendre, n’est pas tranchée.

Pire, on annonce maintenant que des investisseurs chinois pourraient bientôt faire leur entrée au capital d’Areva. Cette perspective est inacceptable étant donné le caractère particulièrement sensible du secteur d’activité de l’entreprise publique, et sa contribution à notre indépendance nationale.

Pour préserver l’emploi et dynamiser une filière stratégique, un cap doit être dessiné au plus vite pour Areva et un secteur nucléaire français efficace et sécurisé : l’Etat doit enfin prendre ses responsabilités. Une alliance avec EDF doit être privilégiée, et la captation de l’entreprise par des capitaux étrangers clairement écartée.

Marine_LE_PEN_FNMarineLe Pen, Présidente du Front National
Lire ses communiquésS’abonner à ses communiqués

Retrouvez ce communiqué de presse de Marine Le Pen et les positions du FRONT NATIONAL sur l’actualité en France et à l’étranger sur le site du Front National en cliquant ici.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *