Arrivée de 90 migrants à Avranches, ce n’est qu’un début !

Marie-France_KURDZIEL_FN-ManchePrésente au nom des patriotes du Sud-Manche à la réunion publique du 25 janvier pour l’implantation d’un centre d’accueil de demandeurs d’asile à Avranches, MarieFrançoise Kurdziel, conseillère régionale FN, déplore et dénonce l’ambiance dans laquelle s’est déroulée cette soirée d’information ! Un exposé totalement partisan de Monsieur François Gemenne dans le but d’émouvoir les auditeurs et de les préparer à adhérer au projet présenté par le directeur général de France Terre d’Asile (association quasi totalement subventionnée par l’Etat). Des règlements de compte au sein du conseil municipal quant au manque de transparence de la majorité envers l’opposition. Mais aucune information concrète sur ces 90 premiers demandeurs d’asile et sur les conséquences de leur installation à Avranches !

Qui sont ces migrants attendus à Avranches, d’où viennent-ils ? L’Association France Terre d’Asile n’est pas en mesure de le dire. Familles avec femmes et enfants fuyant la persécution, ou hommes seuls quittant leur pays pour raisons économiques ?

Cette arrivée de demandeurs d’asile, soutenue par la majorité municipale centre-gauche (et contestée par l’opposition seulement pour le nombre) n’est que le début, pour le sud-Manche jusque là épargné, de la submersion migratoire qui touche déjà bon nombre de nos territoires.

Car lorsque le sort de cette première vague de 90 immigrés aura été décidé par l’OFPRA, ce sera une nouvelle vague de 90 qui arrivera et ainsi de suite tous les ans. Sans compter que la création de 8630 places de CADA supplémentaires requise par le Ministère de l’Intérieur pour 2016 entraînera l’installation d’autres CADA dans le sud-Manche et une probable augmentation des effectifs du CADA d’Avranches.

Tout ceci va générer, en quelques années, l’installation dans notre territoire de plusieurs centaines d’immigrés essentiellement illégaux, de l’aveu même de France Terre d’Asile qui estime que moins de la moitié des demandeurs d’asile obtiendront une réponse positive.

Ceux qui auront obtenu l’asile politique, viendront s’additionner à la cohorte des bénéficiaires du RSA, que notre département a déjà du mal à financer et alourdir les rangs des demandeurs d’emploi déjà bien remplis. Ceux qui seront déboutés, car non réfugiés politiques mais économiques (comme la majorité des migrants désireux d’entrer en Europe), ne repartiront jamais dans leur pays. Que deviendront-ils ? Des clandestins aux frais des contribuables locaux.

 

Le Front National du sud-Manche condamne ces choix et sera très vigilant quant au suivi de l’implantation à Avranches de ces demandeurs d’asile.

Il dénonce les coupables de cette immigration massive qui s’annonce: les gouvernements français de droite comme de gauche, coupables d’avoir déstabilisé plusieurs pays du Proche et Moyen Orient qui se trouvent aujourd’hui dans une situation bien pire qu’avant (comme en Libye et en Syrie), coupables de leur inaction pour sécuriser nos frontières, coupables d’adhérer les yeux fermés aux injonctions de Madame Merkel et aux velléités de l’Union Européenne en matière d’immigration.

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *