Carnet de Campagne « Libérons La Normandie » avec Nicolas Bay – N°33

Elections Régionales 2015-bandeau-Nicolas Bay-FN-Normandie
  • Communiqué de presse de Nicolas Bay, Député français au Parlement européen, Président du groupe FN au Conseil régional de Haute-Normandie, Tête de liste FN aux élections régionales en Normandie

    VAINCRE L’ISLAMISME RADICAL !

 

Vendredi, la barbarie islamiste a frappé notre peuple. Attablés en terrasse d’un café ou d’un restaurant, passant simplement dans la rue, venus assister à un concert, 130 innocents ont été lâchement assassinés. Plusieurs dizaines sont toujours dans un état critique. Toutes nos pensées vont vers leurs familles et leurs proches.

Depuis des années, le Front National ne cesse de tirer la sonnette d’alarme sur le risque d’attaques islamistes sur notre territoire. « Le djihadisme n’est plus une menace extérieure » avions-nous martelé dès 2012 suite aux actes criminels de Mohamed Merah et après les attentats contre Charlie Hebdo survenus en janvier dernier. Il s’agit désormais d’une menace intérieure, face à laquelle les dirigeants politiques ont la responsabilité de lutter par tous les moyens. Avec des injures, du mépris, et parfois des procès, la caste politico-médiatique affirmait encore voici quelques jours que nous « jouions sur les peurs »… Auront-ils encore le toupet d’entonner ce refrain ?

Nous devons à présent exiger du gouvernement et de ses prédécesseurs – car la menace islamiste ne date pas d’hier hélas ! – de rendre des comptes. Oui, Messieurs Hollande, Valls, Sarkozy et leurs complices portent collectivement une responsabilité lourde dans les attaques qui ont frappé Paris.

Nous payons le prix de décennies d’angélisme, de laxisme et d’aveuglement idéologique. L’ouverture totale des frontières s’est doublée d’une perte de pans entiers de notre souveraineté, laissant notre nation à la merci de menaces extérieures. La poursuite d’une politique folle d’immigration massive, la baisse drastique par Nicolas Sarkozy des moyens d’action des forces de défense et de sécurité entre 2007 et 2012, l’arrêt du programme de construction de prisons, la suppression de la « double peine », la reconnaissance par l’État d’organisations islamistes telles que l’UOIF au sein du Conseil français du culte musulman, sans parler des relations pour le moins ambiguës avec le Qatar et l’Arabie-saoudite, ont favorisé la propagation de l’islamisme radical. François Hollande non plus n’est pas en reste, ajoutant à la continuation de l’œuvre de son funeste prédécesseur la gestion catastrophique de la submersion migratoire en cours.

Il est impératif et urgent de modifier intégralement notre politique, de prendre en compte les nouveaux paradigmes. Ce n’est ni en créant des centres de « déradicalisaton » pour les djihadistes, comme l’a promis Manuel Valls pour la fin de l’année, ni en mettant en place des numéros verts, que nous éradiquerons le fondamentalisme islamiste sur notre sol.

Il faut commencer par stopper la politique d’accueil de clandestins, que l’ex-UMP et le PS disséminent peu à peu sur l’ensemble du territoire au mépris de tout principe de précaution. Les propagandistes de l’État islamique nous avait prévenus de leur volonté d’envoyer des assassins semer la terreur en Europe, et en particulier en France, en les dissimulant parmi les « migrants ». Malheureusement, il semblerait qu’eux tiennent leurs promesses.

Pour faire face à cette menace, l’autorité de l’État doit être affirmée partout en France, ce qui suppose de rétablir définitivement nos frontières nationales et de sortir de l’espace Schengen tout autant que de réinvestir les quartiers ou la loi des caïds et des barbus a remplacé celle de la République. La déchéance de nationalité pour tous les djihadistes bi-nationaux, et l’expulsion de tous les étrangers liés à l’islamisme radical doivent être appliquées d’urgence. Il faut en outre procéder à la fermeture des 90 mosquées salafistes répertoriées par nos services de renseignement, et s’interroger aussi sur la mansuétude dont bénéficie la mouvance des Frères Musulmans dans notre pays, à commencer par l’UOIF. Nos relations internationales doivent aussi être redéfinies en traçant clairement la ligne entre amis et ennemis. Enfin, il faut réaffirmer avec force et fierté notre identité, pour réarmer moralement notre peuple et notre nation face aux défis auxquels elle est confrontée.

L’islamisme radical doit être vaincu ! Pour y parvenir, il faut une volonté politique inébranlable. Cette volonté, seuls Marine Le Pen et le Front National, parce qu’ils pensent et agissent librement, la possèdent véritablement.

  • Meeting de campagne avec Marine Le Pen à Rouen


 

  • En Normandie, les militants reprennent les actions de terrains

Après la vague d’attentats qui a ensanglanter Paris ce 13 Novembre, le Front National a décidé e suspendre sa campagne pendant la période de deuil national. Mais la vie doit continuer, et les actions militantes reprennent à un rythme soutenu en Normandie…

collage_FN_Normandie_regionales 2015_1103

collage Front National – régionales2015- à Criquetot L’Esneval (76) tractage_FN_Normandie_Regionales2015_1102

 

Chaque semaine, retrouvez sur www.FN50.fr le carnet de campagne de Nicolas Bay

ou abonnez-vous en écrivant à cette adresse : fn.normandie2015@gmail.com

Ensemble, Libérons la Normandie !
> Elections Régionales 2015 _ 6 & 13 Décembre 2015 <

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *