Des allers-retours en Chine pour saint-jacques et boyaux de porc: honteuse délocalisation de l’industrie agro-alimentaire.

Incroyable mais vrai !

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/agroalimentaire-droles-dallers-retours-chine-pour-coquilles-saint-jacques-boyaux-porc-12-12- Des boyaux de porcs élevés et abattus en France sont envoyés en Chine par bateaux pour y être préparés et découpés et reviennent quelques semaines plus tard chez nos charcutiers industriels qui en font des andouilles et autres produits.

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/agroalimentaire-droles-dallers-retours-chine-pour-coquilles-saint-jacques-boyaux-porc-12-12-Des coquilles saint-jacques pêchées en Bretagne sont vidées de leurs noix et acheminées en Chine pour y être lavées avant de revenir pour être garnies et vendues par les industriels du plat cuisiné.

Ne serions-nous plus capables en France de découper des intestins de porcs et de laver des coquilles?

Bien sûr que si, nous  pouvons le faire, mais pas au même tarif ! Le coût de la main d’oeuvre chinoise est tellement inférieur à la nôtre que les industriels agroalimentaires, toujours à l’affût de profits supplémentaires, préfèrent sous-traiter, voir  délocaliser une partie des travaux de préparations des produits qu’ils proposent aux consommateurs français, qui ignorent tout de ce trafic. Le comble de l’histoire est que le consommateur ne profitera même pas de ses faibles coûts!

Le produit fini sera vendu comme une production française, au prix d’une production française !
En tout petit au dos du paquet, le véritable lieu de transformation, et de gros profit pour quelques industriels à qui l’union européenne a donné un blanc-seing au nom de la libre-concurrence dans le grand marché européen.
Un grand marché ou plus exactement un grand bazar, dont nous sommes, travailleurs et consommateurs, les victimes.

Capture d’écran 2014-12-18 à 11.04.56Voilà donc une nouvelle nullité flagrante de l’union européenne. Après avoir fait plonger les grecs en les intégrants à la zone euro, l‘union européenne a obligé les gouvernants grecs à vendre l’un des trois premiers ports d’Europe le Pirée aux… Chinois. Et finalement, l’union européenne laisse maintenant filer nos savoirs-faire et nos production en Chine, pour mieux abreuver les peuples d’Europe appauvris de marchandise importée soit-disant bon-marché et clairement de basse qualité. La boucle est bouclée !

Le Front National est totalement opposé à ce genre de sous-traitance et de délocalisation qui privent les Français de travail, alors que tant de nos compatriotes sont à la recherche d’un emploi. Le Front National dénonce la réalité d’une union européenne qui permet et encourage le moins disant social au profit de groupes internationaux, de la finance et de technocrates qui vivent de cette organisation dangereuse pour l’avenir de l’Europe.

Le Front National, nous élus du Front National dans la Manche, département de pêcheurs, d’agriculteurs, et d’éleveurs encourageons vivement les Français, les manchoises, les manchois à consommer des produits locaux, entièrement produits et conditionnés en France.

Il est temps d’ouvrir les yeux sur la conséquences des politiques de soutien à l’union européenne instaurées par l’UMP et le PS depuis quelques dizaines d’années. Il n’est pas encore trop tard pour changer :

Les élections cantonales/départementales auront lieues au mois de Mars.
Votre avenir est dans vos mains! 

 

Source et photo : journal Ouest-France – 13-12_2014

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *