le FN Cherbourg lance sa campagne pour les élections départementales

logo_cherbourgBM_500pxCe week-end, le Front National de Cherbourg est entré en campagne pour les élections départementales 2015. Samedi, les candidats du canton de Cherbourg-Octeville 1 tenaient une conférence de presse. Dimanche matin, réagissant immédiatement à l’actualité et aux attentats islamiques de Copenhague, les militants du Front National de Cherbourg étaient sur le marché d’Octeville. Lundi, les candidats de la Communauté Urbaine de Cherbourg se réuniront pour finaliser la mise en place de la campagne pour la CUC.

 

C.Borgeal et M. Varraut face à la presse.

OuestFrance_2015-02-15_FN-CherbourgSamedi matin, c’est dans la toute nouvelle permanence du Front National de la Manche, à Cherbourg, que Mario Varraut et Claire Borgeal se sont présentés à la presse pendant une vingtaine de minutes. Tous les deux sont candidats sur le canton de Cherbourg-Octeville 1; Mario Varraut est aussi le porte-parole des candidats de la CUC, il était donc naturel qu’il s’adresse à la population via la presse locale.

Mario Varraut a insisté sur sa vision du politique qui doit se rapprocher du citoyen car « PS e UMP ont éloigné le pouvoir politique des citoyens. C’est essentiel pour le FN qu’au niveau local la politique soit citoyenne » nous dit-il. Claire Borgeal soulignant que la position nationale du Front National concernant le référendum doit prendre corps au niveau local. « La population doit être consultée quand on touche au grands sujets de société et quand, y compris localement, l’argent public va être engagé sur des projets exceptionnels par leurs montants » .La candidate du Front National à Cherbourg, réagissait aux propos de son colistier concernant la gabegie des administrations PS, qu’elles soient nationale, départementales, ou municipales, et prenant l’exemple des 400 000€ dépensés à Cherbourg pour le peinturlurage des rues piétonnes ou le coût astronomique (quatre millions d’euros) d’une passerelle sans intérêt enjambant le bassin du commerce.

Mario Varraut a aussi rappeler l’amateurisme, ou la volonté malveillante de ceux qui aujourd’hui gouvernent le pays. En effet, à un mois du scrutin départemental, les compétences des futurs élus n’ont toujours pas été définies officiellement. Ce qui fait dire aussi au candidat Front National que « la politique ce n’est pas des effets d’annonce, des incantations, des promesses avec l’argent qu’on n’a pas. » Nous avons en effet vu ces derniers jours des candidats promettre monts et merveilles, comme le Front de Gauche local qui annonce la création de structures de santé parallèles à celles existantes. Etonnant quand on ne sait toujours pas qu’elles seront les possibilités des élus départementaux en matière de santé public, étonnant encore quand on connaît l’actualité et l’état économique catastrophique dans lequel se trouve l’hôpital public de Cherbourg (Déficit structurel de 20 millions d’euros), mensonger enfin, car le département, en tout état de cause, ne disposera pas des crédits nécessaires, si tant est qu’il en est le pouvoir de décision !

Les candidats du Front National ont aussi rappelé leur attachement à une gestion humaine, respectueuse de l’histoire de France, et de la réalité de ses régions. « Les français sont très attachés aux départements, comme ils n’acceptent pas que l’on fasse n’importe quoi de leur région! » Mario Varraut en veut pour preuve le tollé qu’avait levé, il y a quelques mois, la disparition des numéros des départements sur les plaques d’immatriculation, comme les diverses enquêtes d’opinion. Il constate que le projet d’abandon des départements est « toujours dans les cartons » et le Front National saura s’y opposer! Il remarque aussi que si la réunion de la Basse Normandie et de la Haute Normandie est logique et appelée des voeux du Front National, le nouveau découpage régional institué par le gouvernement PS n’est pas aussi heureux pour de nombreuses autres régions de France. Ici encore, il souligne le manque de concertation avec le peuple, pourtant premier concerné! Il remarque aussi qu’aucune trace des économies promises n’apparaît. Bien au contraire, l’état annonce de nouvelle dépenses avec de l’argent que visiblement nous n’avons pas, puisque la France est endettée à plus de 2000 Milliards d’euros! A ce titre nous nous interrogeons sur les annonces récentes de Manuel Valls qui dit vouloir favoriser l’essor des ports en Normandie quand dans le même temps, à Cherbourg, la municipalité PS démontre son incapacité à utiliser la manne économique que représente les croisiéristes, laisse disparaître depuis des années le port de commerce, et avec son projet de passerelle, complique et s’oppose aux patrons pêcheurs de la ville. Nous soulignons aussi que si Manuel Valls annonce vouloir renforcer le transport ferroviaire en Normandie, la ligne Paris-Cherbourg, pourtant indispensable à la survie économique du Nord-Cotentin est tout simplement oubliée du plan du Premier Ministre… Les futurs élus Front National dans la Manche entendent avec leur voisin du Calvados mener des actions résolues pour contraindre la SNCF et le gouvernement à mettre les moyens nécessaires pour que la Manche et le Calvados ne soient plus les parents pauvres du train français !

Et Mario Varraut de souligner la désertification économique (le nombre de suicides d’entrepreneurs est en hausse inquiétante dans la Manche, le commerce de proximité souffre et de plus en plus de boutiques disparaissent à Cherbourg et dans les autres villes moyennes du département, l’agriculture -notamment les maraîchers et les éleveurs- poumon économique de la Manche est dans une situation plus que critique). Il argumente que l’union européenne et ses diktats, auxquels se soumettent les politiciens de l’UMPS quand ils ne bradent tout simplement pas le pays à un grand marché qui n’a plus rien d’européen, n’est pas étrangère à ce déclin. Pour le candidat du Front National il faut en revenir au triptyque : « Nation, département commune ». En cela, nous nous opposons à cette lubie du PS de vouloir encore et toujours créer de supra-structure avalant les municipalités. Force est de constater que les économies d’échelles ne sont pas réalisées, mais qu’au contraire la multiplication des pouvoirs de décisions de ces communautés de communes est directement proportionnelle à l’éloignement des centres de décision du citoyen. Tout indique aujourd’hui qu’il en sera de même pour le nouveau découpage régional. Les économies qui seront réalisées, c’est le peuple, encore, qui en sera le principal contributeur, en s’adaptant notamment à des services public mutualisés, rationalisés, atrophiés, perdant dans de nombreux cas leur proximité avec la population!

En conclusion, les candidats du Front National sur Cherbourg ont martelé la priorité du Front National : « L’argent public doit cesser d’être gaspillé » . Et d’ajouter : « Le Front National en Manche  et à Cherbourg veut que l’argent public soit dirigé pour l’économie et l’emploi!« . Une dialectique largement utilisée par le PS et l’UMP qui aux yeux de Mario Varraut sont « devenus des clones » mais que le Front National, par des mesures clivantes, entend appliquer avec une rigueur bien étrangère aux politiques de l’UMPS. Leur bilan démontrant chaque jour, dans tous les domaines, leur échec cuisant.

 

Le Front National de Cherbourg en totale adéquation avec nos concitoyens

FN-Cherbourg_marché-Octeville_2015-02-15C’est un excellent accueil qu’ont reçu les militants du Front National de Cherbourg, ce dimanche matin, sur le marché de Cherbourg-Octeville.
Ayant prévu un tractage sur le thème des élections départementales, le Front National, face à l’actualité et aux odieux attentats islamistes de Copenhague, a, dès hier soir, décidé d’adapter son discours à l’actualité et de diffuser le tract du Front National sur le péril de l’islamisme radical.

Dès 10 heures ce matin, les militants du FN Cherbourg, et le candidat Front National des Pieux aux élections départementales (Bastien Bour) étaient à pied d’oeuvre au coeur du Marché, au coeur de la population. Cette compréhension des enjeux d’actualité et notre réactivité ont été remarquées et soulignées à de nombreuses reprises par nos concitoyens qui croisaient aussi les caciques de l’UMP et du PS local, arrivés en même temps pour une propagande électoraliste totalement déconnectée de l’actualité.

tract-FN_peril-islamiste_rectotract-FN_peril-islamiste_versoVisiblement UMP et PS n’avaient pas encore compris aujourd’hui qu’il ne suffit plus de beaux discours et de promesses pour s’attirer la complaisance électorale. Le réalisme de la douzaine de militants du Front National de Cherbourg  convainc car notre détermination est depuis des années sans faille. L’actualité démontre que le Front National ne s’est jamais trompé dans ses analyses des dangers de l’immigration massive, des conséquences prévisibles de l’ingérence de la France dans les affaires extérieures,  des risques, malheureusement avérés, de soutenir des rebelles islamistes en Syrie, de l’inconséquence des décisions de politiciens ou d’intellectuels à l’égo surdimensionné comme en Libye… Le Front National a raison depuis déjà longtemps quand il dénonce l’évolution sociétale de la France, la montée des communautarismes, le laxisme organisé de la Justice, la disparition de l’autorité de l’état et la réduction des services en charge de la faire respecter.  Malheureusement l’actualité nous donne raison; heureusement les  français, cherbourgeoises et cherbougeois s’en rendent compte, chaque jour plus nombreux.

 

Une campagne électorale qui va se poursuivre !

Dès demain Lundi, les candidats du Front National sur la Communauté Urbaine de Cherbourg se réuniront pour mettre en place de nouvelles actions militantes pour informer et convaincre nos concitoyens qu’il existe une alternative au dépeuplement de Cherbourg (Cherbourg perd chaque année des habitants, ses jeunes, force vice, force d’avenir, quittant la région), à la désertification économique du département, à l’insécurité galopante en Manche (augmentation sensible des cambriolages et agressions en 2014), à une immigration en forte augmentation (la Manche fait partie des départements prioritaires pour l’accueil des clandestins revendiquant l’asile), au chômage ou à l’augmentation des impôts.

FNpremierpartidefranceMIGNCherbourg, la Manche, la Normandie , le Grand-ouest, la France ont montré
l’adhésion de la population au Front National lors des dernières élections.
En Mars, à nouveau,  Cherbourg et la Manche seront bleu Marine !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *