L’élection de Marine Le Pen, c’est 300 emplois créés à Flamanville

bandeau-MARINE2017

Le Front National a sur l’énergie et le développement durable une position pragmatique et en concordance avec ses grands principes de patriotisme économique et de conscience écologique. Marine Le Pen s’est clairement engagée sur le nucléaire.

Présidente, elle maintiendra et développera, notamment en matière de recherche & développement sur de nouvelles générations de centrales, cette industrie symbolique du savoir-faire français et indispensable à l’économie française.

Dans le même temps, Marine Le Pen souhaite, dans un souci écologique, développer les énergies renouvelables et notamment le solaire beaucoup plus performant que l’éolien. Mais pas dans n’importe quelles conditions. Dans le cadre du patriotisme économique et de la relance de l’économie française, c’est un programme de grand ampleur, cohérent industriellement, énergétiquement, et économiquement qui sera développé, avec un impératif, l’utilisation de technologies fabriquées en France afin de créer rapidement et durablement des emplois.

Sur le bassin du Nord-Cotentin, il peut être utile de s’interroger sur les conséquences directes de l’élection de Marine Le Pen à la présidence Française.

1.Les sites existants de la Hague et de Flamanville ne seront pas remis en cause
Nous rappelons ici que le programme Melenchon 2017 programme la fermeture de toutes les centrales pour une sortie totale et rapide du nucléaire.

2.Les sites existants seront développés
La Hague devra poursuivre son activité et il doit être mené un programme de recherche et développement pour l’utilisation des déchets valorisables créés avec de nouveaux générateurs

Flamanville devra finir son EPR, et l’état devra remplir son rôle en investissant à la hauteur de l’enjeu industriel. Des emplois seront donc créer pour accélérer la finalisation du nouveau réacteur.

3.A Flamanville, au moins 300 emplois vont être créer
L’élection de Marine Le Pen, c’est la fin des travailleurs détachés en France. Ces travailleurs étrangers, sous-payé et exploité n’ont aucune raison d’être alors que notre pays connait des millions de chômeurs. Pour leur Nord-Cotentin, à Flamanville, la fin des travailleurs détachés, c’est 300 emplois créés dans le BTP pour des Français.

Pour l’emploi en France,
pour l’emploi de nos compatriotes,
pour un avenir écologiquement responsable et économiquement viable

#JeVoteMarine

logo MARINE PRESIDENTE

en complément : un extrait de l’article de Thierry Fabre sur les travailleurs détachés à Flamanville (www.challenges.fr) :

extrait article challenge travailleurs detaches Flamanville

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *