Les élections départementales, c’est demain !

ELECTIONS2015A l’approche des élections départementales de mars 2015, force est de constater que le Département de la Manche a accumulé les problèmes non pris en compte à temps, sans doute parce que certains élus étaient submergés par les multiples mandats (et les indemnités afférentes) qu’ils cumulent (alors qu’ils ont sans doute approuvés la loi anti-cumul !).

Le problème dramatique de l’hôpital de Granville, en voie de disparition, est un bon exemple de dossier traité tard, trop tard. L’électeur peut se demander à juste titre si un conseiller général, 1er adjoint au maire dans sa commune et vice-président de la communauté de communes de Granville Terre et Mer (GTM), peut siéger dans 49 commissions et prendre « à bras le corps » des dossiers vitaux pour le Département et sa ville…

Le meilleur exemple en est l’enclavement persistant de la Manche en général, et de Granville en particulier. Une 2×2 voies entre GRANVILLE et AVRANCHES devait être réalisée au cours du mandat 2008-2015 d’un certain conseiller général (Promesse non tenue du candidat). En 2014, on réalise un contournement laborieux de Sartilly, avec 20 ans de retard. S’il existait un axe 4 voies vers Rennes via Coutances: une sortie Granville et une sortie Sartilly auraient suffi ! Cet axe Nord-Sud aurait dû être fait pendant les trente glorieuses (1950-1980). Quand il y avait encore un peu d’argent. Malheureusement, les choix politico-économiques n’ont pas été startégiques.

Au delà des promesses des candidats, toujours plus nombreuses pour flatter un électorat évidemment toujours important à se lasser des politiciens comiquo-tragiques et à se désintéresser de la Politique, c’est bien la vision stratégique qui manque à ces femmes et hommes de l’UMPS. S’il est un fait qu’ils ne peuvent nier: c’est bien leur incapacité à engager des politiques à longs termes dans l’intérêt de la collectivité. A Granville, en Manche, comme partout en France, les tendances sur 10 ou 20 ans sont lourdes et significatives: les politiques UMPS conduisent au déclin et ne sont bien souvent qu’une adaptation d’urgence à des situations engendrées par l’inconséquence du manque de vision stratégique lors de leurs décisions antérieures.

Pour toutes ces raisons, Le Front National est contre le cumul des mandats. Nous, candidats du Front National Manche, nous présenterons aux prochaines élections avec la volonté de traiter les dossiers vitaux en priorité, de nous consacrer pleinement à notre tâche dans l’intérêt des manchoises et manchois qui nous auront élus, de faire honneur au mandat qui nous aura été donné en rompant avec cette pratique qui voudrait que l’efficacité se mesure au nombre des titres et mandats! Voici une conception clivante de la politique si l’on s’en tient aux pratiques des politiciens UMPS qui administrent si lamentablement la France depuis des années: ciblons nos actions en concentrant notre énergie dans nos domaines de compétences, et mesurons nos décisions comme nous pesons le réalisme de nos promesses à l’aune de ce que nous devons et pouvons effectivement faire (avant qu’il ne soit trop tard) !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *