PISCINE DE GRANVILLE, TOUJOURS PLUS D’ENDETTEMENT !

64757-Projet de piscine de granvilleFin 2013, un journal de la Manche stigmatisait le projet de piscine de Granville sous les termes de « complexe aquatique de rêve » et « projet colossal » . Qu’on en juge. Un bassin sportif de 25 mètres avec 8 lignes d’eau dont 3 lignes avec fond mobile. Un bassin de récupération. Un bassin de détente de forme arrondie. Un espace bien-être. Une aire de jeux extérieure. Une rivière extérieure. Un toboggan. En résumé, une piscine pour milliardaire, digne de figurer dans un parc de loisirs style Center Parcs. Sauf que dans ce cas, ce sont les clients et les actionnaires qui financent. Pour Granville Terre et Mer, ce seront les contribuables.

Le mardi 9 décembre 2014, les élus communautaires de Granville Terre et Mer ont voté POUR à ce projet.

L’élu Front National de Granville aurait voté CONTRE à ce projet, dans son état actuel, sachant que:

  • La dette de Granville en 2013 est proche de 13 millions d’euros, soit 900 euros par habitant, pour une moyenne nationale de 600 euros par habitant. L’annuité de la dette est de 1,7 millions d’euros.
  • Le coût annoncé de 21 millions est une chose. Le coût définitif sera sûrement plus proche de 25 millions d’euros voire plus, selon un postulat facile à comprendre: Plus un projet ressemble à une « usine à gaz », plus on est sûr que le coût annoncé sera très largement dépassé.
  • Les subventions seront forcément très inférieures au besoin. « On attend encore des réponses » reconnaît la responsable du projet.
  • La fiscalité ménages granvillais pourrait augmenter de 5% par an pendant 4 ans. Mais on n’en est pas sûr, compte tenu d’un plan de financement très hasardeux.
  • Cet investissement va plomber pour plusieurs années d’autres investissements tout aussi prioritaires au niveau de la communauté de communes.

Granville Terre et Mer avait besoin d’un projet plus en cohérence avec les besoins et les moyens financiers de l’intercommunalité. Une piscine de 25 mètres « pour apprendre à nager » aurait été suffisante. (Sans les appendices extérieurs forcément très coûteux). Une piscine de 50 mètres aurait été une alternative intéressante en termes d’image au niveau départemental et de développement économique apporté entre autres par des stages fédéraux et des compétitions officielles.

Une fois de plus, en France, les élus auront préféré le « clinquant » et le « bling-bling » ! Une fois de plus, il y aura eu un manque de concertation, les citoyens-contribuables étant mis devant le fait accompli, qui n’est jamais loin du « fait du prince ».

A Granville, la mer, c’est à côté. Avec 42 kilomètres de côtes pour récupérer et se détendre. Le mardi 9 décembre 2014, 48 élus communautaires de Granville Terre et Mer l’ont sans doute oublié. Comme ils ont oublié sans doute que le vote à bulletin secret était très démocratique et très républicain.

POUR LES TRAVAUX A VENIR, LE FRONT NATIONAL RECLAME LA MISE EN OEUVRE D’UNE REELLE CONCERTATION PUBLIQUE, PLUS DE RESPONSABILITE DANS L’ENGAGEMENT DES FINANCES PUBLIQUES ET, EN TOUT ETAT DE CAUSE, UNE PRIORITE POUR LES ENTREPRISES LOCALES !

No Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *